envie de retrouver vos forces ? venez en régulation émotionnelle tipi

Et si tu suivais ta route  ?

8ème article :

 

Aujourd’hui, j’ai envie de parler de la route unique de chaque personne avec ses bosses, ses crevasses, ses trous, ses fleurs, ses joyaux et ses bifurcations. Le chemin de vie de chacun est un tracé non droit et qui parfois nous fais douter de sa valeur et de sa direction.

 

 

Avons nous toujours notre cap  ?

Voici le thème que je souhaite aborder parce que je pense que ce qui nous arrive a du sens et que nous pouvons ainsi mieux nous connaître, mieux nous respecter, mieux nous aimer et guider les autres.

 

1) Ton chemin a un sens:

 

Oui, je crois que ce que nous vivons a du sens dans la mesure ou cela pointe ce que nous avons à travailler, améliorer et comprendre. Parfois, nous en avons marre parce que certaines expériences se répètent et sont douloureuses. Ceci est tout à fait compréhensible et nous pouvons essayer de prendre du recul sur notre situation, accueillir nos émotions, être en bienveillance pour soi, rire avec nos proches et faire grandir nos forces.

 

 

Notre chemin si caillouteux

soit-il nous amène à nous respecter nous-mêmes de plus en plus. A ne plus donner à l’autre le pouvoir de nous maltraiter. A devenir authentique avec soi, ses besoins, ses envies, ses rêves et ses désirs et envers les autres. Ce chemin nous enlève nos carapaces, nos armures, nos couches d’oignon et nos écorces que nous avons mis sur nous-mêmes en guise de protection. Mais c’est si lourd à porter. Cela nous coupe de nous.

 

 

La vie nous demande une pleine révélation

de qui nous sommes, de nos aspirations, de nos choix et de notre être profond. Cela demande du travail. Cela est parfois douloureux. Mais la vie semble couler telle un torrent fougueux vers notre vrai visage. Pourrions nous le refuser  ? Possible mais parfois une maladie ou autre vient nous réveiller pour nous proposer d’être plus en accord avec nous-mêmes. Le beau texte sur l’amour qui me fait penser aussi à une description de la vie du prophète Khalil Gibran sera inscrit à la fin de cet article.

 

 

Notre chemin a un sens.

Il nous emmène au travers d’expériences dans un labyrinthe par lequel il me semble que nous devons passer pour pouvoir accéder à la suite de l’histoire. Fermer les yeux sur ce qui nous arrive est risqué parce que la vie va répéter l’expérience jusqu’à ce que nous la travaillons.

 

 

Éviter la vie ce n’est pas possible.

Demander de l’aide par contre  oui  ! Il semble que parfois nos blessures d’enfant sont matérialisés à l’âge adulte pour que nous puissions les soigner et les guérir enfin. Des personnes arrivent dans notre vie et viennent appuyer la ou cela fait mal. Il arrive que nous ne pouvons pas avec des mots empêcher une personne de vivre une expérience douloureuse même si nous avons l’impression qu’en étant déjà passé par là, nous pourrions aider.

 

 

Seulement, l’autre a peut être des limites différentes

des nôtres et un passé différent. Il est différent et peut être a-t-il besoin d’en passer par là. Son expérience aussi est différente. Dur à accepter parfois mais c’est un respect aussi du libre arbitre de l’autre. Quand l’expérience est comprise, nous passons à une nouvelle expérience parce que la vie va vers l’avant.

 

2) Comprendre notre chemin et en parler peut guider les autres:

 

Parfois, accepter que nous en soyons là ou nous en sommes, dire ok aux expériences que l’on vit peut nous aider à les traverser plus vite. Lutter contre le courant est fatiguant. Lorsque notre fleuve est plus calme,  nous pouvons analyser et comprendre le chemin parcouru et les temps durs peuvent être exprimés et sortis de soi. C’est un moment possible pour créer de son vécu des œuvres ou un travail qui pourra aider des personnes se trouvant dans la même situation.

 

Qui mieux qu’une personne qui l’a vécu

peut conseiller sur l’éducation des enfants, choisir un partenaire respectueux et donc éviter un partenaire inadéquat ou assurer son indépendance financière  ? Le vécu devient notre allié et notre force. Nous pouvons alors nous baser dessus pour imaginer une façon de le communiquer. Nous pouvons aider des personnes qui en font la demande parce que nous sommes passés par ce chemin là.

 

C’est du connu  !

Et la force de cela dépasse tout les livres et tout les documentaires. Nous sommes enrichis de notre expérience et nous décidons d’en enrichir les autres.

 

3) Décider de faire confiance en la vie:

 

Oui c’est un choix qui peut être décidé. Nous sommes 7 milliards d’humains ici déposés sur cette terre et je pense que rien que cela, rien que 7 milliards de personnes qui respirent, qui vivent des émotions, qui aiment, qui rient et qui veulent le bonheur a un sens incroyable. Nous ne sommes pas seuls.

 

Nous sommes nombreux.

La vie nous accompagne dans nos chemins qui se croisent et de belles rencontres en jaillissent. Nous sommes guidés par différents moyens pour atteindre plus de bonheur et d’authenticité. La vie est intelligente. Elle créer une mise en scène pour nous faire évoluer. Oui ce n’est pas toujours facile. Elle nous demande de nous choisir, de nous dire oui, de nous respecter et ainsi mieux s’aimer et donc aimer les autres.

 

 

C’est tout d’abord notre vie que nous vivons

et à travers les autres, l’amour de soi a son importance. En effet, qui peut aimer vraiment une personne si elle ne s’aime pas et estime être peu de choses  ? Aimer c’est du respect pour tout le monde y compris soi. Pour choisir d’être en relation avec les autres pour partager la joie et non combler notre manque d’amour, nos carences, nos doutes et nos peurs. Mais ceci est de nouveau un chemin que nous arpentons  ! Bienvenue dans la vie  !

En résumé  :

Je fais confiance en mon chemin

Je prends soin de moi et de mes émotions

Je sais profondément que je vais pouvoir en faire quelque chose

Je fais confiance en la vie qui est là pour mon bien

Astuces  :

Nourrir la confiance au quotidien

Le livre «  Fais toi confiance  » d’ Isabelle Filliozat est passionnant sur ce sujet par exemple quand elle écrit sur la confiance de base.

Observer les «  coïncidences  » joyeuses de la vie qui nous apportent pile ce qu’il nous faut  !

L’Amour

Lorsque l’amour vous fait signe suivez-le,
Bien que ses chemins soient escarpés et sinueux.
Et quand ses ailes vous étreignent, épanchez-vous en lui,
En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous blesser.
Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,
Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord saccage les jardins.
Car comme l’amour vous coiffe d’une couronne, il peut aussi vous clouer sur une croix.
Et de même qu’il vous invite à croître, il vous incite à vous ébrancher.
Autant il s’élève au plus haut de vous-même et caresse les plus tendres de vos branches qui frémissent dans le soleil,
Autant cherche-t-il à s’enfoncer au plus profond de vos racines et à les ébranler dans leurs attaches à la terre.
Pareilles à des brassées de blé, il vous ramasse et vous enlace.
Il vous bat au fléau pour vous mettre à nu.
Il vous passe au tamis pour vous libérer de votre balle.
Il vous moud jusqu’à la blancheur.
Et il vous pétrit au point de vous assouplir.
Puis il vous livre à son feu vénéré, afin que vous deveniez pain sacré pour le saint festin de Dieu.
Voilà tout ce que l’amour fera en vous afin que vous puissiez déceler les secrets de votre cœur et devenir ainsi un fragment du cœur de la Vie.
Mais si dans votre crainte vous ne recherchiez que la paix et le plaisir de l’amour,
Alors il serait préférable pour vous de couvrir votre nudité, de quitter l’aire de battage de l’amour,
Et de vous retirer vers un monde sans saisons,
Où vous pourrez rire sans laisser jaillir tous les éclats de votre rire,
Où vous pourrez pleurer sans jamais libérer toute l’amertume de vos larmes.

Le prophète Khalil Gibran

En lien mon article :

L’importance de l’authenticité

Anne-élise Robert

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.