12 ème article :

En ce beau matin enveloppée par la musique de Ludovico Einaudi, je pose ces mots sur la toile. J’ai envie de parler d’authenticité. De la force d’être soi, une personne unique et qui n’aura jamais son pareil. Les efforts que cela demande d’être à l’écoute de ses ressentis, de ses besoins, de ses réels souhaits et de son essence. Être au plus proche de soi.

1) La force que cela donne d’être soi :

Je suis née pour être moi. Si j’existe, c’est que j’ai ma place et que c’est bien pour oser être la personne que je suis. La richesse de l’univers est grande parce que nous sommes tous différents. Je ne peux me mentir à moi-même. Tôt ou tard, mon âme me rattrape pour me rappeler sous la forme de challenges, d’une maladie ou autre que j’ai perdu ma trace, ma route.

Comme l’explique le livre « La princesse qui croyait aux contes de fée »

de Marcia Grad, j’ai à suivre ma carte, mon itinéraire et je risque de me perdre si je suis la carte de quelqu’un d’autre. J’ai à jouer ma musique à moi et si chacun joue sa note, une symphonie peut être crée. Personne ne sera moi si je ne le suis pas et cela sera une perte. La perte de ma présence, mon originalité, mes ressentis, mes rêves, l’amour personnel que je peux donner aux autres et à moi-même. La perte de cet être que nous sommes qui n’existe qu’une fois. Être moi me donne de la force parce que j’arrête de lutter contre qui je suis.

Encore une fois, je me dis oui.

Je m’aime et je m’accepte telle que je suis. J’adhère à ma vie. Je la choisis, ainsi, je débute mon authenticité.

2) Vivre à ma façon :

Si je suis authentique avec moi-même et avec les autres, je me donne l’occasion de découvrir et de vivre mon originalité. Que va t-il sortir de moi ? Quels projets vais-je créer ? Qu’est ce qui me fera vibrer ? Vers quelles passions vais-je me diriger ? Quels métiers me motiveront ? Comment je choisirais d’occuper mon temps ? Ces créations totalement uniques seront ma façon de vivre et d’expérimenter la vie.

Elles pourront inspirer des personnes et donner l’impulsion à d’autres de vivre leurs vies.

Comme disait Marianne Wiliamson :

« Notre peur la plus profonde
n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question…
Qui suis-je, moi, pour être brillant,
radieux, talentueux et merveilleux ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.
L’illumination n’est pas de vous rétrécir
pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.
Nous sommes nés pour rendre manifeste
la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
elle est en chacun de nous,
Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur,
notre puissance libère automatiquement les autres. »
Extrait du discours prononcé par Nelson Mandela lors de son intronisation à la présidence de la République de l’Afrique du Sud, 1994, écrit par Marianne Wiliamson

J’aime beaucoup ce texte qui nous pousse à oser être nous-mêmes, la personne extraordinaire que nous sommes. Nous sommes un tout fait de qualités et de défauts et nous pouvons choisir d’accueillir les deux. Comme les deux faces d’une pièce. Vouloir faire comme tout le monde peut me couper de moi et je me perds. Porter un masque est épuisant. Il nous faut des êtres éveillés et réveillés pour nous inspirer.

Juste être soi

plutôt que de rentrer dans les cases de la société. Faisons sauter les cases car nous sommes plus que cela et elles sont bien trop petites !

3) Sentir ou j’en suis :

Vivre de façon authentique demande de s’interroger quotidiennement sur ses ressentis et ce que nous souhaitons. Je choisis de ne plus me trahir ni m’écraser. Je prends la place à laquelle j’ai droit et je l’occupe pleinement sans empiéter sur celles des autres. Il est alors nécessaire parfois de poser mes limites aux autres pour dire ou j’en suis et comment je sens ce qui se passe dans ma vie.

 

 

Cette honnêteté est une qualité

parce que les autres savent ce que je pense. Les relations sont plus vraies et elles se renforcent à travers les expériences vécues. Nos oui sont de vrais oui, nos non de vrais non. Quand nous disons non à quelqu’un ou à une situation, c’est à nous que nous disons oui. Nous nous respectons et nous respectons les autres. Commencer par se respecter soi-même attire plus facilement le respect des autres. Par effet miroir, mon authenticité déteins sur mon entourage en positif pour plus de vérité.

En résumé :

Profiter du fait d’être soi
S’écouter
Vivre pleinement sa vie et ses projets
Se valider une fois pour toute !

Astuces :

Se peindre soi dans une attitude d’authenticité pour l’ancrer en soi
Faire des méditations sur l’acceptation de soi, la confiance en soi et l’amour de soi
Écouter son ressenti et oser le suivre

En lien mon article :

Et si tu suivais ta route  ?

Anne-élise Robert